Qu’est-ce que le FME (Foreign Material Exclusion) ?

Qu’est-ce que le FME ?

Le risque FME, en anglais Foreign Material Exclusion, désigne l’ensemble des risques d’introduction de corps ou de produits étrangers dans les installations. On parle couramment de FME pour englober les moyens mis en place pour lutter contre ces risques (contrôle, signalisation, obturation, inventaire régulier…). En bref, dans une stratégie portée sur le FME, on cherche à empêcher tout objet de se perdre.

C’est un ensemble de procédés bien intégré au fonctionnement des centrales nucléaires à travers le monde. On retrouve les mêmes techniques dans le domaine aérien pour garder les pistes propres et sécurisées : on l’appelle alors le FOD (Foreign Object Damage ou Foreign Object Debris). Les principes du FOD sont très semblables à ceux du FME, la principale différence étant l’environnement d’application (l’aviation ou le nucléaire). Ils partagent le même objectif : empêcher l’intrusion de corps étrangers.

Découvrez notre article Eurosorb dans le secteur Énergie

Pourquoi est-ce si important d’investir dans le FME ?

Parce qu’un objet perdu en centrale force l’arrêt de celle-ci. D’une part, on s’expose à un risque pour la sécurité ; d’autre part, les opérations de récupération peuvent avoir des répercutions financières très lourdes entre le temps d’arrêt et les moyens humains et techniques déployés. On compte qu’environ 1 chantier sur 4 est retardé par des problèmes de FME et de traçabilité des objets. Ces pertes en terme de coût et de productivité peuvent être évitées par la sensibilisation du personnel, la signalisation des zones à risques et l’utilisation d’équipements de sécurisation de l’outillage. L’investissement est extrêmement rentable par comparaison du coût des équipements à celui des opérations liées aux risques FME. Ces solutions permettent également de travailler sereinement dans les zones à risques et donc plus efficacement, avec moins d’erreurs humaines à déplorer.

L’outillage

L’inspection de l’outillage

Une inspection régulière de l’outillage permet d’éviter le détachement d’éléments ou la casse liés à l’usure. Les outils les plus complexes doivent être plus souvent contrôlés car ils peuvent être constitués de plusieurs parties qui, lors d’une défaillance, sont susceptibles de se détacher. Les mêmes précautions doivent être appliquées aux équipements fabriqués en matériaux fragiles (tissu, plastique). De manière générale, il vaut mieux privilégier la fiabilité lors du choix des outils utilisés en CNPE. Il est également primordial de prendre en considération les expériences passées avec certains outils. Ceux qui ont déjà présenté un risque par le passé devraient subir un contrôle plus fréquent.

La sécurisation de l’outillage

Les équipements de sécurisation des outils permettent d’éviter la chute de ceux-ci. Lors de travaux en hauteur ou près d’une zone à risque élevé, un simple tournevis qui glisse des mains peut avoir des conséquences chiffrées en millions d’Euros. C’est aussi un risque important pour la sécurité directe des travailleurs des étages inférieurs. Une simple attache à mousquetons permet de sécuriser un outil directement à la tenue de travail et ainsi d’éliminer le risque de chute. Ces équipements peuvent être conçus sur-mesure selon les besoins spécifiques de chaque activité et de chaque centrale. Ils sont mis à disposition dans les magasins d’outillage Hors Zone et En Zone dans la CNPE. Ils augmentent la sécurité et diminuent le temps d’arrêt.

Découvrez notre Gamme Nucléaire

Que se passe-t-il en cas d’accident ?

Si malgré les précautions prises, un corps étranger est perdu ou entre dans les installations, la première priorité est de l’évacuer. Lorsque cela ne représente pas de manipulation complexe, on respecte simplement les règles de sécurité, notamment en radioprotection. Pour les cas plus délicats, une analyse des risques est nécessaire avant toute intervention.

Découvrez notre article Zoom sur notre présence au WNE

Fermer le menu
×